Étiquette : décroissance

Link

La crise peut changer nos modes de vie apprend je à la lecture de cet article :

http://www.francesoir.fr/actualite/scienceecologie/developpement-durable-la-crise-peut-changer-nos-modes-de-vie-204835.html

 

Et ce, par un changement des modes de consommation.

Mais a qui veut on faire croire cette vaste galéjade ? Qui pourtant fonctionne vraiment si l’on s’en tient à la progression marquée des écologistes, à l’acceptation forcée du tri sélectif, et au développement de moyens empiriques comme le co-voiturage pour des économies de combustible fossile (le pétrole et le charbon).

D’ou la progression des tenants du concept de la

http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9croissance_(%C3%A9conomie)

décroissance.

Il y a un moment que je me pose une question simple : les ressources sont limitées. En tout cas c’est ce qui est dit actuellement. Et la terre est en tout cas un espace clos et fini.

La population mondiale croit actuellement exponentiellement. Et aura besoin mathématiquement de toujours plus de ressources, même si celles ci sont encore plus économisées et rationnées pour chacun d’entre nous.

Sauf à trouver de nouvelles ressources sur d’autres cieux (d’autres astres) nous ne pourrons continuer à vivre indéfiniment sans un contrôle strict des naissances. ( ce faisant que l’on ne me fasse pas dire ce que je ne dis pas : l’homme souffre trop de ne pouvoir se reproduire; il m’est impossible d’envisager l’éventualité de ce contrôle sans me remémorer les précédents historiques, en particulier la Chine; et un contrôle strict n’empêchera pas la destruction des dernières ressources. Ou l’on retrouve « Soleil vert » http://fr.wikipedia.org/wiki/Soleil_vert_(film)).

Ou bien une catastrophe d’ampleur mondiale (c’est bien, parti avec le nucléaire et les bombes atomiques) permettra de remettre les compteurs à zéro et à la terre de se ressourcer. Sinon, elle disparaîtra sous la main de l’homme qui la détruira pour s’approprier ses dernières richesses consommables.

 

Ce n’est pas en économisant quelques barils de pétrole, ou en nous obligeant à nous éclaire avec des lampes à économies d’énergie (discutables d’ailleurs au niveau de notre santé mais c’est un autre débat) que nous arriverons à inverses la tendance lourde de destruction de notre environnement de vie.

L’homme, par cupidité et par ignorance, a déclaré la guerre à notre planète, pour s’en approprier les organes vitaux. Il n’est que de voir l’appauvrissement de l’eau potable du fait de la pollution.

Les dernières ressources naturelles (l’océan et les pôles) vont bientôt disparaître, ou devenir des déserts dévastés.

Il est urgent de réagir, mais pour de bon. Oe temps des mesurettes est derrière nous.

Ou nous décidons de prendre la question à bras le corps, ou nous allons mourir.

Peut être que son dernier enfant disparu, enfin la Terre pourra t’elle panser ses plaies ?

Décroissance et sombre avenir

« Ce thème était abordé dans au moins un table ronde et deux plénières de l’Université d’Eté du MEDEF 2009 : “La décroissance prospère”, “Notre planète du pôle sud au pôle nord” et “Quand nos enfants auront 100 ans”. Voici en…