Le 431 de la boucherie Sanzot va disparaître.

C’est ce qu’annonce le site Futura.

 

Un bien beau foutoir en perspective?

Le réseau téléphonique « moderne » ne date que des années 1980 pourtant.

Il fut un investissement conséquent, mis en place avant la séparation de l’opérateur téléphonique appartenant aux Ptt qui devint France Télécom puis Orange.Les contribuables ont totalement réglé l’ardoise conséquente, que ce soit les magnifiques centraux téléphoniques, les réseaux câblés, ou le développement des nouvelles technologies.

Le numérique est cependant très vite arrivé, et a très vite poussé à l’utilisation de nouveaux services en proposant de nouveaux modèles de réseaux.

A peine venions nous d’être enfin tous réunis par la démocratisation du téléphone (quand d’autres pays et en particulier certains pays d’Afrique noire l’étaient depuis les années 1960) qu’apparaissaient de nouvelles technologies, très vite démocratisées rendant obsolètes la simple utilisation du téléphone pour transporter la voix humaine. Ce qui n’empêche pourtant pas les erreurs de numéros d’Hergé ou de transmission des données….phone-499991_1920

 

Ne nions pas la place du progrès, et les grands services que pourront rendre l’ensemble des nouvelles technologies.

Mais nous parlons quand même de lourds investissements qui furent consentis sur le territoire national (largement remboursés par les appels et abonnements il est vrai – l’usager ayant payé l’équipement en tant que contribuable puis réglant encore son utilisation par une redevance d’abonnement et un droit d’utilisation au temps passé – comme pour nos autoroutes et chemins de fer français)

 

Mais même si cela se fera progressivement, par tranche de cinq années, il y a fort à parier que cela précipitera un grand nombre de personnes peu connectée dans un abîme de perplexité, d’inquiétude et d’angoisse.

Le progrès est en train de s’accélérer, sans que l’on sache précisément pourquoi.

Et il y a fort à parier que certains alléchés par ce ,nouvel eldorado fasse le forcing pour promouvoir leurs solutions, chères et onéreuses (répétition ici voulue sciemment).

phone-210972_1920

Ce qui m’ennuie le plus dans cette histoire c’est que nous allons perdre un investissement qui ne demandait que peu d’entretien, protégé et à l’abri.Et qu’il y a fort à parier qu’un de ces jours nous y reviendrons. Comme le tramway, pour lesquels nous dépensons des fortunes en reposant des rails à l’emplacement des anciens….

 

 

 

 

Et une petite touche de nostalgie grâce à l’Ina et l(usine digitale

 

http://www.usine-digitale.fr/article/quand-le-telephone-analogique-creusait-les-routes-de-france.N380570

 

 

 

 

 

 

frog-949601_1920

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*