La croissance de l’entreprise passe par les bons alimentaires et l’aide caritative.

En tout cas c’est le modèle choisi par le capitalisme américain dans toute sa splendeur.

Pour argumenter ses dires, le chroniqueur du New York Times cite par exemple les niveaux de salaires pratiqués par Walmart. Il se réfère à des études où le salaire minimal d’un employé Walmart est de 8,81 dollars alors que le salaire minimal légal moyen est de 11 dollars et que Walmart lui-même prétend payer ce même salarié à hauteur de 11,83 dollars (1). Pour le journaliste, ce niveau indécent de rémunération conduit directement les salariés concernés à devoir quémander des bons alimentaires auprès des organismes de charité et d’assistance publique, aggravant du coup le coût des budgets sociaux de l’administration américaine. –

http://www.leblogducommunicant2-0.com/2014/06/27/le-dircom-de-walmart-dezingue-un-journaliste-du-new-york-times-une-bonne-idee/?

C’est hilarant non ?

En France certains aimeraient pouvoir abaisser ou supprimer le Smic…

Déjà que les entreprises sont en train de pleurer avec les temps partiels de 24 heures obligatoires au minimum, qui seraient inapplicables(comme les 35 heures en leur temps).

Sauf que en Amérique, ça se rebiffe. Ca va trop loin et c’est tellement indécent que l’on assiste à une levée de boucliers sans précédent :

Il enchaîne ensuite avec une autre étude (4) émanant d’Americans for Tax Fairness estimant que Walmart entraîne un surcoût budgétaire de 6,2 milliards de dollars pour le gouvernement du fait du niveau de pauvreté dans lequel vit une majorité de travailleurs de Walmart. Lesquels requièrent des subsides d’Etat pour survivre. 

Mais en France ce n’est pas possible que cela puisse exister. N’est ce pas ?

Dire que j’ai connu des salariés avec des emplois d’un quart d’heure dans de grandes entreprises publiques, avec 25 kilomètres de trajet non compensés….Vous ne me croyez pas ?

Et encore, on ne parle pas du travail au noir comme pratiqué en Grèce….

 

http://www.lesoir.be/614589/article/actualite/monde/2014-08-01/en-grece-on-peut-exploiter-des-migrants-leur-tirer-dessus-et-s-en-sortir-indemne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*