La pénurie de sable va t-elle nous sauver ?

Je viens de lire une information excessivement importante : il n’y aura bientôt plus de sable.

« Entre autres, il apparaît ainsi que nous allons aussi bientôt manquer de sable« .

Pas n’importe le quel : celui qui sert à fabriquer verre et béton !

J’avais déjà il y a un moment parlé de la raréfaction des « terres rares« .

Ce qui veut dire que malgré tous nos progrès  nous sommes maintenant soumis à de futures restrictions dues à l’puisement de réserves naturelles non renouvelables.

Le pétrole en a été une qui a freiné la croissance avec les différents chocs pétroliers depuis 1973.

Mais aujourd’hui la question de l’énergie ou des déplacements ne sera plus que l’une des questions auxquelles l’humanité devra faire face si effectivement demain l’ensemble des ressources s’amenuisent et tend à disparaître.

Avec en parallèle la question cruciale de la gestion de l’eau.

Que peut il arriver que nous ne sachions déjà ?

  • La guerre ou des rivalités inter frontières pour l’accaparement de telle ou telle ressources indispensable au bon fonctionnement de l’économie d’un pays ou d’une région.
  • Une lutte de tous les instants entre détenteurs des ressources et ceux qui n’en ont pas (l’exemple en Afrique par exemple du pillage des pipe lines avec des moyens dérisoires par des populations en manque de matières premières, qui n’ont rien, et voit ainsi de quoi améliorer un peu un ordinaire destructeur.
  • Des politiques protectionnistes de plus en plus contraignantes avant une explosion sociale programmée.

Ou bien, nous prenons cela comme une chance d’aller de l’avant.

Des possibilités existent sans doute, que la nature nous réserve.

Par exemple le vent pour fabriquer de l’électricité, ou la terre pour fabriquer de la chaleur.

Nous avons une sacré occasion de progresser, comme la civilisation l’a toujours fait jusque la.

Mais soit nous le faisons bien, soit nous le faisons mal. Et si nous le faisons mal ce sera l’extinction de l’humanité.

Nous avons une belle occasion de progresser, à nous de nous y mettre, mais sans attendre, immédiatement.

Car peut être n’y a t-il pas d’autre solutions que d’aller dans les étoiles ? Et en ce cas cela nécessite de préparer cela dès demain.

Car du sable on devrait pouvoir en trouver ailleurs que sur cette planète non ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*