La biodiversité à la sauce du marché cela fait peur.

Ça rappelle aussi étrangement une organisation dont on ne parle plus et qui pourtant devait nous apporter un meilleur monde : l’OMC

Par exemple : Dans son discours d’ouverture au Sommet des Ministres de l’agriculture à Berlin le 22 janvier 2011, le Directeur général Pascal Lamy a dit que le commerce contribuait et pourrait contribuer davantage à lutter contre la hausse des prix des produits alimentaires et à pallier l’insécurité alimentaire. Le commerce fait partie de la solution, et non pas du problème.

http://www.wto.org/indexfr.htm

http://www.wto.org/french/thewto_f/whatis_f/whatis_f.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_mondiale_du_commerce

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/omc/index.shtml

Merci à Christian Fauré de nous éclairer, mais maintenant on fait quoi ?

http://www.christian-faure.net/2010/11/07/biodiverstity-for-business/

Soit on ne fait rien du tout et demain il nous faudra payer l’air que nous respirons, en plus de l’eau et des ressources premières.

Mais arriverons nous à mobiliser sur cette question, qui, de toute façon, va être classée secret défense et ôtée rapidement de la sphère publique?

Sauf à ce que les réseaux s’en emparent. Vive les réseaux, internet, twitter et autres systèmes d’échanges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*