Handicapés et préavis

Monsieur le président de la république

 

Suite à la réponse du ministère du logement, je vous prie instamment de les faire revenir sur leur décision, afin de procéder à l’équité et l’humanité nécessaire à notre Etat démocratique.

Il n’est pas acceptable que des considérations économiques prennent le pas sur le handicap.

Ou bien, ce n’était pas la peine de mettre en place un plan d’accompagnement.

Je suis déçu, pour ne pas dire écœuré.

 

Je sais que vous aurez à cœur de corriger cette erreur douteuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*